Continuer de travailler à la retraite ?

Continuer de travailler à la retraite ?

De plus en plus de Français souhaitent continuer de
travailler à la retraite pour rester actifs, maintenir des liens
sociaux et bénéficier d’un complément de revenus.

Le point sur les règles à suivre.On le sait, l’âge légal de départ est l’âge minimum pour obtenir votre retraite de base. Il est de 62 ans si vous êtes né en 1955 ou après. À cet âge, vous avez le droit de partir à la retraite, quelle que soit votre situation.

UNE DURÉE
D’ASSURANCE MINIMALE

Pour partir à la retraite, vous devez justifier, tous régimes de base confondus, d’une durée d’assurance minimale. Cette durée d’assurance est déterminée en fonction des périodes (calculées en trimestres) pendant lesquelles l’assuré a cotisé au régime général de Sécurité sociale, mais aussi à d’autres régimes obligatoires.

TRAVAILLER MÊME
APRÈS 67 ANS ?

Vous pouvez continuer à travailler au-delà de l’âge ouvrant droit à pension de retraite à taux plein (fixée entre 65 et 67 ans selon votre année de naissance). Si vous percevez déjà vos pensions de retraite, vous pouvez travailler dans le cadre du dispositif du cumul emploi-retraite. Si vous n’êtes pas encore à la retraite, la poursuite d’une activité salariée vous permet d’accumuler des droits supplémentaires, afin d’augmenter le montant de votre pension.

LE CUMUL
EMPLOI-RETRAITE

Le cumul emploi-retraite permet au retraité du régime général de reprendre une activité professionnelle et de cumuler les revenus de cette activité avec ses pensions de retraite. Le cumul peut être total ou partiel selon
la situation du retraité. La nouvelle activité ne permet plus cependant d’acquérir de nouveaux droits à retraite.

DES RÈGLES
À CONNAÎTRE

Tout retraité du régime général de la Sécurité sociale peut reprendre une activité professionnelle et cumuler, sous certaines conditions, sa pension de retraite de base avec les revenus de cette activité. Pour obtenir votre retraite de base du régime général, vous devez cesser toute activité professionnelle salariée et/ou non salariée relevant d’un régime obligatoire de retraite de base français. De plus, certaines activités peuvent également être poursuivies, à condition pour certaines d’entre elles, de respecter un plafond de revenus. C’est le cas notamment pour les auteurs de livres .

CUMUL RETRAITE TOTAL

Vous pouvez cumuler intégralement vos pensions de retraite – de base et complémentaires – avec des revenus
professionnels si vous remplissez les conditions suivantes : vous avez obtenu toutes vos retraites de base et complémentaires des régimes de retraite, français, étrangers et des organisations internationales ; et vous remplissez les conditions (d’âge ou de durée d’assurance) ouvrant droit à une pension de retraite de base à taux
plein du régime général.

CUMUL RETRAITE PARTIEL

Lorsque vous ne remplissez pas les conditions ouvrant droit au cumul emploi – retraite total, vous pouvez toutefois reprendre sous certaines conditions, une activité salariée dans les secteurs privé, public ou agricole ; ou librement, une activité non salariée, ou salariée dans un autre secteur.

VERS UN COMPLÉMENT
DE REVENUS

Nous sommes nombreux à envisager des moyens d’arrondir nos fins de mois, car une étude faite par l’assureur Aviva précise que nous sommes plus de 60% à craindre de perdre notre niveau de vie une fois la retraite
venue. Or, nous ne sommes que 36% à agir et à essayer d’anticiper. Un vieux proverbe précise que l’on n’est
jamais mieux servi que par soi-même. Il y a dans un premier temps les mesures à prendre le plus tôt possible, et
celles que l’on peut prendre une fois la retraite venue.

CONTINUER À TRAVAILLER

Les règles du cumul emploi-retraite ont été assouplies. Pour continuer à travailler, il convient tout d’abord de liquider ses pensions de vieillesse personnelles auprès de la totalité des régimes obligatoires. Il est possible de travailler, mais à condition que la somme de ces revenus et des retraites de base et complémentaires ne dépasse pas la moyenne mensuelle des trois derniers salaires ou 1,6 fois le Smic si ce montant est plus favorable. Si le travail doit se faire chez le dernier employeur, il faut alors respecter le délai de carence de six mois.

LES PETITS BOULOTS

On peut ainsi se positionner sur des petits boulots qu’il est possible de se faire payer via le chèque emploi service universel, ce qui est intéressant pour les employeurs. Donner des cours aux plus jeunes, bricolage, dépannage, jardinage et évidemment si l’on a été artisan, la possibilité de faire de la plomberie, de l’électricité en étant payé légalement. Fiscalement, il est possible de facturer ponctuellement à titre personnel si l’on respecte le plafond fixé par l’administration fiscale.

DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR

Si vous prévoyez d’avoir une activite indépendante ou de réaliser des missions à temps partiel, il est également possible de s’inscrire en tant que retraité au régime de micro-entrepreneur. Autant dire que les droits ne vont pas
être bien importants, sauf si l’activité prend vraiment son envol, c’est plutôt ce que cela rapporte au mois le mois
qui permet d’avoir une vie plus confortable. L’auto-entrepreneur, également appelé micro-entrepreneur, est un statut ouvert à tous, qui permet d’exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale indépendante, à titre principal ou non, tout en bénéficiant d’un régime social et fiscal simplifié. Pour l’assuré à la retraite, le statut de micro-entrepreneur peut lui permettre de compléter ses revenus. Afin de cumuler librement sa pension de retraite
avec une activité professionnelle de type micro-entreprise, l’assuré doit respecter les conditions suivantes : liquider l’ensemble de ses pensions des régimes obligatoires de retraite (de base et complémentaire, en France et à l’étranger), avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite, bénéficier du taux plein, remettre au régime de retraite
une attestation de cessation d’activité avec demande à titre dérogatoire de cumul emploi-retraite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *