TMS, DYSTONIE, FIBROMYALGIE… COMPRENDRE LES TROUBLES MUSCULAIRES

TMS, DYSTONIE, FIBROMYALGIE… COMPRENDRE LES TROUBLES MUSCULAIRES

Il existe de très nombreux troubles musculaires, des plus anodins comme la crampe aux plus invalidants comme la dystonie. D’autres sont à la fois musculaires et articulaires comme la fibromyalgie. Intéressons-nous aujourd’hui aux moins connus qui occasionnent de sérieuses douleurs.

LOCALISER LA DOULEUR

Les muscles étant présents partout dans tout le corps, n’importe quelle zone peut-être concernée. Les régions les plus touchées concernent en général les zones où se trouvent d’importants groupes musculaires : douleur musculaire aux bras, douleur musculaire aux jambes, douleur musculaire au dos. Les autres régions touchées sont les doigts, les mains, les pieds et cuisses, les vertèbres lombaires et cervicales, le thorax, l’abdomen, les côtes et l’estomac. Dans certains cas, on parle de fatigue musculaire généralisée qui résulte d’un effort important qui a entraîné la perte de puissance et de réactivité d’un muscle ou d’un groupe musculaire qui a été trop sollicité.

DIFFÉRENTES PATHOLOGIES

❚ LES DYSTROPHIES MUSCULAIRES

Les dystrophies musculaires sont un groupe de maladies qui se caractérisent par une faiblesse et une dégénérescence progressive des muscles du corps. Ceux-ci s’atrophient peu à peu, c’est-à-dire qu’ils perdent leur force et leur volume. Ce sont des maladies génétiques qui s’aggravent progressivement et pour lesquelles il n’existe pas de traitement. La plus connue et la plus fréquente des dystrophies musculaires est la dystrophie musculaire de Duchenne. Les muscles touchés sont principalement ceux qui permettent les mouvements volontaires, en particulier les muscles des jambes et des bras. Les muscles respiratoires et le cœur peuvent par- fois être atteints.

❚ LA DYSTONIE

Il s’agit d’un trouble du tonus musculaire lié à un mauvais signal envoyé par le cerveau. S’ensuivent des contractions musculaires involontaires qui se traduisent par des postures ou des mouvements anormaux. La qualité de vie des patients atteints de dystonie peut être grandement diminuée. Les gestes simples du quotidien sont difficiles à effectuer, et selon les cas et les mouvements involontaires, la maladie devient handicapante et douloureuse Comme pour la plupart des maladies neurologiques, la cause est inconnue. De ce fait il n’existe aucun traitement curatif. Les patients reçoivent, afin de réduire les contractions musculaires, des injections de toxine botulique qui doivent être renouvelées en moyenne tous les 3 mois.

❚ LA FIBROMYALGIE

C’est un syndrome caractérisé par des douleurs diffuses dans tout le corps, douleurs associées à une grande fatigue et à des troubles du sommeil. Ce syndrome n’entraîne pas de complications graves, mais est très éprouvant et empêche souvent la personne qui en souffre d’accomplir ses activités quotidiennes ou de fournir un travail à temps plein. L’existence de ce syndrome est reconnue depuis 1992 par l’Organisation Mondiale de la Santé. Cependant, la fibromyalgie est encore mal connue et mal comprise. Bien que les douleurs soient réelles et très pénibles, les médecins ne parviennent pas à détecter de lésion ni d’inflammation permettant d’expliquer ces symptômes. Aujourd’hui, il semble que certains facteurs physiologiques (anomalies du système nerveux, perturbations hormonales, etc.) et génétiques soient en cause. Des événements extérieurs (traumatismes, infection…) pourraient aussi être impliqués. Les causes exactes demeurent toutefois incertaines.

❚ LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES

Les TMS concernent aujourd’hui plusieurs millions de travailleurs en Europe et dans les pays développés et font partie des maladies profes- sionnelles les plus fréquentes. Les pathologies concernées sont nombreuses, mais parmi elles, on peut citer tendinite, ténosynovite, syndrome du canal carpien, épicondylite, hygroma, lombalgies, cervicalgies… Globalement, ce sont les tissus mous qui sont concernés, tels que muscles, tendons, cartilages, nerfs ainsi que les vaisseaux sanguins. Les symptômes annonciateurs sont assez clairs pour qui veut bien les voir : fatigue musculaire, persistante, courbatures, picotements ou engourdissement dans les mains notamment. Petit à petit, il est difficile de faire certains gestes ou efforts que l’on faisait auparavant sans même y penser.

DU CÔTÉ DE LA PRÉVENTION

Le traitement des douleurs muscu- laires est tout d’abord préventif. Cela passe par l’échauffement musculaire et l’étirement musculaire. Ces gestes, réalisés en douceur avant et après une activité physique, sont fondamentaux pour se prémunir d’un certain nombre de douleurs.

ZOOM SUR L’EMG

En cas de douleur musculaire dont la cause n’est pas identifiée, il est possible de faire réaliser une EMG pour déterminer son origine. Cet examen consiste à enregistrer l’activité d’un muscle ou d’un nerf pour déceler une éventuelle pathologie.

TRAITER LES DOULEURS

Pour le traitement des douleurs musculaires (non pathologiques), plusieurs solutions complémentaires existent :

• L’homéopathie a l’atout de s’attaquer à la cause des douleurs musculaires ainsi qu’à leurs effets ;
• Les huiles essentielles utilisées avec précaution permettent de soula- ger les douleurs musculaires ;

• La naturopathie a pour objectif de chercher tous les remèdes naturels possibles pour soulager les douleurs musculaires et éviter les récidives (homéopathie, ostéopathie, acupuncture, huiles essentielles, massages, etc.) ;

• Les remèdes de grand-mère ont fait leurs preuves pour toutes sortes de douleurs (crampes, courbatures, etc.).

Bref, si vous souffrez de douleurs mus- culaires régulières, prenez le temps de consulter votre médecin traitant, car il ne faudrait pas qu’elles cachent une maladie plus invalidante.

QUI CONTACTER ?

Une grande partie des douleurs muscu- laires est bénigne et peut être soignée à la maison avec des techniques simples. Pourtant, dans certains cas, il est utile, voire nécessaire, de faire appel à des spécialistes : médecins du sport, médecins généralistes, kinésithérapeutes, ostéopathes, naturopathes, acupuncteurs, chiropracteurs, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *