Quand devenir grand-parent nous dérange…

Quand devenir grand-parent nous dérange…

L’arrivée d’un petit-enfant peut être désarçonnant. A tel point que certains grands-parents n’accueillent pas la nouvelle avec la joie escomptée. Témoignages et explications. Ils sont un peu plus de 15 millions en France, selon les derniers chiffres de l’Insee. Et chaque année, plusieurs centaines de milliers de nouveaux élus viennent grossir leurs rangs.

TÉMOIN

46 ANS, PARIS

Trop jeune pour devenir grand-mère !

« Lorsque votre fille vous annonce qu’elle va être maman bientôt, vous êtes censée partager son bonheur et le lui faire savoir de manière démonstrative. J’imagine donc que ma fille s’attendait à ce que je saute de joie en apprenant sa grossesse. Loin de là ! Je dirais même que cette nouvelle m’a tétanisée. Je suis restée sans voix, tandis que mon cerveau s’emballait et que mes pensées tournoyaient follement. Puis, après quelques longues minutes de silence, sous son regard inquiet, j’ai empoigné mécaniquement mon sac à main, je me suis dirigée comme un robot vers la sortie du café où elle m’avait donné rendez-vous et je me suis éloignée à grands pas dans la ville. Suis-je un monstre ? Honnêtement, je ne le pense pas ! Mais apprendre à 46 ans que j’allais être grand-mère m’a plongée instantanément dans un profond désarroi. J’étais trop jeune pour devenir grand-mère ! »

UN CAP DIFFICILE À PASSER

Devenir grand-mère ou grand- père, ça change beaucoup de choses dans la vie quotidienne. C’est donc parfois un cap dif- ficile à passer. Entre peur de vieillir et joie d’accueillir ses petits-enfants, il faut trouver un juste milieu. L’expérience de devenir grand-parent est forte et pleine de paradoxes. Sentiment nostalgique du temps qui passe et de la finitude, marquage obligé des générations, mais aussi ouverture de projets à venir et enthousiasme d’un recommencement, avec cette famille qui s’agrandit et dont on devient le « patriarche ».

DES QUESTIONNEMENTS NOMBREUX

Mamie, Grand-maman, Granny, Mamita, Papili, Grand- Pa, Pépé ou simplement votre prénom… Le refus de se faire appeler mamie ou papi est assez commun chez les seniors, ceux-ci redoublent donc d’imagination pour trouver un surnom mignon que leurs petits-enfants pourront utiliser. Vous vous demandez donc comment vous allez vous faire appeler par votre premier petit enfant. Mais c’est loin d’être la seule question que vous allez vous posez. Vais-je l’aimer ? Va- t-il bouleverser ma vie et mon emploi du temps ? Vais-je devoir être corvéable à merci ? Voici quelques-uns des questionnements, certes un peu égoïstes, qui vont vous assaillir. Pas d’inquiétude ou de culpabilité à avoir. C’est entièrement normal expliquent les psys. Car l’arrivée de ce petit être en devenir bouscule en effet votre vie, vos habitudes et surtout… il questionne en vous votre propre finitude, votre vieillissement, le temps qui passe inexorablement.

S’INVESTIR & TENIR SA PLACE 

Il n’y a pas de secret, si vous voulez être reconnu en tant que grand-mère ou grand- père à part entière, il va falloir vous investir un minimum. Mais ne mettez pas la barre trop haute. Laissez faire les choses et le temps. Accueillez vos émotions à la naissance et ne surjouez pas. L’attachement viendra à son rythme. Pour certains, c’est dès la maternité, pour d’autres, c’est plus tard, quand l’enfant commence à parler. Le plus important est d’être à l’écoute de sa famille, d’être là, sans être trop présent. Dites-vous que c’est le cycle naturel de la vie. Et vous verrez, ce sang neuf qui arrive, c’est aussi une nouvelle jeunesse et de nouvelles opportunités qui vous sont offertes.

TÉMOIN

AGATHE NATANSON

Comédienne & auteur de « L’art de ne pas être grand-mère »

Cela a été très violent pour moi

« Quand on m’a dit « tu vas être grand-mère », ça a été quelque chose de très violent pour moi. J’ai tout de suite eu l’image d’une dame âgée avec des cheveux gris, une dame toute triste. Et je l’ai refusée, cette image. J’avais cette mauvaise image, car je n’ai moi- même pas eu de grand-mère ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *