Le grand retour des claquettes

Le grand retour des claquettes

QUAND LE SWING REVIENT EN FORCE

C’est à partir des années 1930 que les claquettes firent leur apparition au cinéma et à la télévision, puis il y
a eu la grande époque des comédies musicales hollywoodiennes, avant que la grande vague du rock ne les fassent passer au second plan dès la fin de la Seconde Guerre mondiale. Depuis quelques années, les danses swing font leur grand retour et séduisent les trentenaires comme les seniors. Un peu partout en France, les danseurs de claquettes, de lindy hop et de charleston reviennent sur les parquets.

LE SAVIEZ-VOUS 

Bill « Bojangles » Robinson, danseur à claquettes des années 30, a tellement marqué l’histoire que le « Tap Dance Day » (la journée de la danse à claquettes) est fêté aux États-Unis depuis 1989 le jour de son anniversaire, le 25 mai.

C’EST BON POUR LA SANTÉ !

La danse à claquettes permet d’allier sport, concentration, mémoire et plaisir. Bonne pour le souffle, la coordination et l’équilibre, elle peut se pratiquer dans des écoles de danse, des cours collectifs, des clubs, des associations, des thé-dansants. Elle est de plus propice aux rencontres et au lien social et est idéale pour se faire de nouveaux amis.

DES PERCUSSIONS AUX PIEDS

Les claquettes appelées aussi « Tap Dance » sont un style de danse qui prend son origine dans la danse traditionnelle irlandaise, laquelle va s’exporter en Amérique du Nord avec les colons émigrants. Le nom de « claquettes » vient du son produit par des plaquettes de bois (en Irlande) oupointe et au talon des chaussures du danseur, ce qui fait de celui-ci un percussionniste, en même temps qu’un danseur.

SYMBOLE DU RÊVE AMÉRICAIN

La danse à claquettes devint de plus en plus populaire avec les comédies musicales hollywoodiennes à partir des années 30 où des vedettes comme Fred Astaire, Ginger Rogers, Gene Kelly, Ann Miller, Eleanor Powell ou Shirley Temple firent de cette discipline une part essentielle du rêve américain. On a tous en tête des films cultes de cet âge d’or comme « Top hat » (1935), « Broadway Melody of 1940 », « Chantons sous la pluie » (1952), etc.

UNE HISTOIRE DE « SWING » & DE RYTHME

Ce mot, qui désigne à l’origine un style de musique né aux États-Unis dans les années 1920, s’emploie aussi comme un terme générique pour parler de danses telles que le lindy hop, le balboa, le charleston, les claquettes, le shag et bien d’autres encore. Toutes ces danses de la famille du swing ont en commun le rythme.

DES FERS QUI ONT ÉVOLUÉ

Les émigrants des pays anglophones dansaient à l’époque avec des sabots clogg dance) afin de rythmer davantage la chorégraphie. Ils se sont ensuite chaussés de chaussures de villes. Ainsi, apparut le soft shoe. Mais pour ne pas perdre la rythmique, ces chaussures furent équipées d’abord de dessous en bois (slip clogs), puis de bouts de fer dans les années 1920. C’est cette dernière version qui est encore utilisée aujourd’hui. Ainsi, le nom de claquettes fait référence aux fers fixés sous la semelle des chaussures des danseurs. Le danseur devient alors percussionniste en rythmant la musique (ou le silence) au son des pas de danse exécutés.

TAP DANCE, UN VRAI SPECTACLE

A leur apogée, les spectacles de danse à claquettes devinrent de plus en plus techniques et étonnants grâce à la
concurrence entre les diverses salles de spectacle aux USA. Le mélange des styles de numéros (comiques, acrobaties, danseurs de caractère, etc.) contribua à l’enrichissement des numéros de danse à claquettes par l’importation de nouveaux mouvements de plus en plus spectaculaires et innovants. Pas étonnant de voir aujourd’hui de nouveaux spectacles se produire partout dans le monde autour des claquettes.

À TESTER À TOUT ÂGE !

Vous avez toujours eu envie de danser avec des claquettes mais vous craignez qu’il ne soit trop tard pour vous y mettre ? Vous avez tort, car c’est possible à tout âge ! Nul besoin de partenaire, aucune contre-indication et pas de lourd investissement, puisque la paire de chaussures spéciales coûte seulement entre 40 et 50 €. Pour le reste de la tenue, de simples vêtements dans lesquels vous vous sentez à l’aise suffisent. Pourquoi ne pas pousser la porte d’un cours pour tenter l’aventure de métal (en Amérique) fixés sur la

À VOIR À PARIS

Le Casino de Paris devait accueillir, les 12 et 13 mars derniers, « Stories », le spectacle de danse de la RB Dance Company, troupe de claquettes version moderne passée par « La France a un Incroyable Talent ». La deuxième  représentation qui n’a pu se tenir en raison de l’épidémie de coronavirus devrait normalement être reportée le
23 octobre 2020.

TENEZ VOTRE JOURNAL !

Utiliser un carnet traditionnel pour enregistrer les cours des Claquettes peut être difficile, car les pages peuvent
se perdre ou se salir en un clin d’œil. Le journal de pratique des Claquettes est idéal, car il aide le propriétaire à garder une trace de tout ce qu’il a appris pendant chaque cours de danse. Ce journal innovant apporte une façon organisée et amusante d’écrire tout ce que vous avez fait et appris jusqu’à présent.

« Journal de Pratique des Claquettes » deDance Practice Journals, 6 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *